ACP & Focusing

Focusing

Carl Rogers et Eugène Gendlin  ont travaillé ensemble pendant onze ans et Gendlin a développé le Focusing qui est « une manière d’être en communication avec soi-même … C’est un art d’être d’être connecté à soi-même à travers les sensations « .

« Plus de la moitié des clients ne savaient pas où ils pouvaient trouver ce savoir organismique et cette évaluation interne en eux-mêmes… Puisque la thérapie ne montrait pas comment contacter l’experiencing organismique, j’ai développé ce que nous appelons aujourd’hui « Focusing » : une manière d’aider les personnes à le découvrir en elles-mêmes. Cette approche est enseignable comme procédé méthodique. » (Gendlin, The Folio 1994)

 

« Nous appréhendons le monde le monde à travers notre corps et notre corps nous indique comment nous vivons la situation  » Bernadette Lamboy

Qu’est ce qui est essentiel dans le Focusing par Bernadette Lamboy:

A.C.P : Approche Centrée sur La Personne (Carl Rogers) & Focusing (Eugène Gendlin)

L’approche du focusing est étroitement liée avec l’Approche Centrée sur la Personne .

L’approche centrée sur la personne (A.C.P.), créée en 1954 par Carl Rogers (psychologue américain), s’inscrit dans le courant des psychothérapies  « humanistes ». Elle se différencie des méthodes comportementalistes (comme les TCC : thérapies cognitivo-comportementales) et des méthodes analytiques (comme la psychanalyse) par son approche non directive de l’entretien. Il s’agit pour le psychothérapeute de créer les conditions propices à la prise de conscience et au changement, en mettant la personne en confiance, en sécurité; il ne s’agit pas de la conseiller, de l’influencer ou de l’encadrer.

L’ACP insiste sur la qualité interpersonnelle de la rencontre avec le client. Cette qualité de la relation, permet de créer les conditions favorables à l’évolution de la personne. Les conditions favorables reposent, selon Rogers, sur trois attitudes facilitatrices que le thérapeute met en œuvre à travers différents savoir-faire:

Dans ces conditions la personne en vient à faire davantage confiance à son expérience et développe un lieu d’évaluation interne qui lui permet de se positionner dans les différentes situations. Elle délaisse de vieux fonctionnements, le plus souvent conditionnés, pour mettre en place des compétences personnelles nouvelles qui prennent appui sur ce que Rogers a appelé la « tendance actualisante ».

 

 


Ultimate Posts