Cranio-viscéral

Crânio-viscéral : dans ce domaine l’excellence des soins réside davantage dans son abord direct et profond des organes viscéraux internes (le fameux « videur de vésicules » qui va presser un foie, purger un pancréas, tirer un estomac, remonter un rein…) et des soins crâniens (techniques proches de la famille de l’Osthéopathie énergétique de Poyet). Les techniques utilisées vont permettre de relancer le système énergétique, activer le souffle de vie et agir sur des problèmes tels que stress, vertiges, acouphènes, migraines, déficit immunitaire, troubles ORL, dépressions, etc.

Ces soins ont des effets spectaculaires sur les effets du stress et notamment :

  • Le sommeil
  • La concentration, la mémorisation
  • Les maux de tête
  • Les troubles digestifs
  • les inflammations (une purge du foie permet de réduire les tendinites par exemple ..)
  • etc …

 


Les approches crâniennes énergétiques donnent une grande satisfaction :  Elles permettent de libérer le maximum de lésions en une seule séance. Le crâne est la protection de notre Système Nerveux Central et des organes des sens. Une restriction de mouvement entre les pièces osseuses occasionne des perturbations au niveau musculaire, membraneux, circulatoire (artérielle, veineuse, liquide céphalo rachidien) et sensitive par l’intermédiaire des nerfs crâniens, se répercutant sur l’ensemble du corps.

 

Les approches viscérales permettent de régler un nombre de troubles élevés (et pas seulement les troubles digestifs). Les organes internes ou viscères, ne sont pas entassés les uns sur les autres du bassin au diaphragme, mais chacun est contenu dans une membrane (péritoine, plèvre, fascias) et lié aux autres ou au squelette, grâce à un réseau harmonieux de ligaments, de muscles et tendons jusqu’à la gorge et le crâne, en passant par les côtes et la colonne vertébrale.

L’Objectif est de redonner  motilité (sur le fonctionnement digestif proprement dit) et mobilité (sur le mouvement de l’organe lui-même, en relation avec tous les autres éléments viscéraux ) en travaillant selon les symptômes sur ces zones :

  • le thorax (qui abrite le cœur et les poumons) et la gaine viscérale du cou ;
  • l’abdomen (dans lequel se trouvent les organes digestifs et les reins) ;
  • le petit bassin (dans lequel on retrouve la majeure partie du système uro-génital).

Ces trois régions doivent impérativement fonctionner correctement pour :

  • éviter tous les troubles digestifs et toutes les tensions qui peuvent se répercuter dans tout l’organisme (aussi bien vers la partie supérieure du corps que vers la partie inférieure) ;
  • limiter le STRESS (de très nombreux neurones logent dans le système intestinal).

Ultimate Posts

Aucun article trouvé.